L’accueil des touristes à la ferme

L’accueil des touristes à la ferme

« Bienvenue à la ferme » a récemment réalisé une enquête sur l’impact humain et économique de la crise sur l’accueil à la ferme et sur l’agritourisme. Des résultats intéressants pour les utilisateurs de camping-car, amateurs de ce type d’accueil.

  • © iStock

Près de 600 agriculteurs du réseau « Bienvenue à la Ferme » ont répondu à cette enquête et 75 % des répondants ont une activité d’accueil de ce type, représentant jusqu’à 60 % de leur chiffre d’affaires. Dès le mois de mars, les activités pédagogiques et d’accueil à la ferme (fermes auberges, fermes pédagogiques, gîtes et chambres d’hôtes), comme les événements prévus initialement dans le cadre du Printemps à la ferme, ont été suspendus. L’enquête révèle que 70% des exploitations ont été impactées sur leur chiffre d’affaires mensuel, sur la période mi-mars à juin. Fermes équestres, fermes pédagogiques, fermes auberges, activités d’hébergement ou de visites à la ferme ont été fortement impactées. Au total, 40% des exploitations interrogées ont connu des pertes supérieures à 5000 € par mois, dont 12% des pertes supérieures à 20 000 € selon les activités. Un impact économique conséquent avec des conséquences sur l’emploi au sein des exploitations : 25% des répondants ont eu recours à la suppression de poste et 20% à la mise en chômage partiel de leurs salariés. Ainsi, 40% des sondés ont estimé être en danger ou incertains quant à la pérennité de leur activité en agritourisme pour les mois à venir. Néanmoins, à la veille des congés d’été, 41% des fermes continuent d’être optimistes notamment sur les activités d’hébergement ou de loisirs, désormais prêtes à accueillir les vacanciers pour leur faire découvrir le savoir-faire agricole français et la vie à la ferme en toute sérénité. image

image
© Bienvenue à la ferme

La crise a touché le réseau « Bienvenue à la Ferme » mais également les accueillants « France Passion ». Nous ne pouvons que vous encourager à favoriser ce type de stationnement en camping-car, afin de continuer à faire vivre le tourisme local et de proximité.

Laisser un commentaire